Alain Chamfort réagit à la prise de position radicale de Lio concernant la chanson Banana Split


Son single a été vendu en 700.000 exemplaires et son tube continue d’être chanté encore aujourd’hui, pourtant, Lio regrette amèrement Le Banana Split. En effet, depuis quelques années, la chanteuse née au Portugal dénonce les paroles à double sens de la chanson, qu’elle a interprétée alors qu’elle était âgée de 16 ans, et la condamne fermement. Dans une interview livrée dans l’ouvrage Toutes pour la musique, elle confiait qu’elle comprenait les paroles ambiguës qu’elle chantait à l’époque, mais qu’elle n’avait pas conscience de l’ampleur de ces mots : Je sais que j’ai totalement ouvert la porte aux pédocriminels et que j’ai apporté de l’eau à leur moulin. Je m’en aperçois aujourd’hui. Je pense qu’on peut me pardonner parce que, vraiment, à ce moment-là je ne voyais pas que j’étais totalement complice de ce traitement infâme pour les jeunes filles et les jeunes femmes.”. Son ex-compagnon, Alain Chamfort, a été interrogé par Télérama sur le changement de position de Lio et pousse un coup de gueule contre la sœur d’Héléna Noguerra.

La suite sous cette publicité

Lio peut aller loin dans ses prises de parole” : Alain Chamfort ne comprend pas la prise de position de Lio concernant la chanson Banana Split

Après 50 ans de carrière et une vie privée médiatisée, Alain Chamfort fait ses adieux au monde musical en dévoilant son dernier album, intitulé L’impermanence. L’interprète de la chanson Le Temps qui court s’est d’ailleurs livré sans filtre à Télérama à l’occasion de sa dernière année active dans le milieu artistique, interrogée sur le combat féminisme, pour lequel Lio est très engagée, il affirme : “C’est dans le sens de l’Histoire. Une réaction logique à tout ce qu’on a laissé passer pendant des années, où tout le monde trouvait normal certains comportements, comme celui de Gabriel Matzneff, parce qu’ils étaient légitimés par des gens qui semblaient plus intelligents que nous : des intellectuels qui donnaient le la d’une époque.”. Toutefois, celui qui a vécu une courte idylle avec la chanteuse n’adhère pas aux accusations de celle-ci concernant son tube Banana Split, il affirme : Lio peut aller loin dans ses prises de parole, c’est aussi le charme de sa personnalité. Mais ce n’est pas très honnête d’en vouloir à Jacques Duvall pour Banana Split 1. Elle savait très bien ce qu’elle chantait. Reste qu’elle s’inscrit dans le mouvement, et quand j’entends le discours de Judith Godrèche, je pense que la nouvelle génération le reçoit parfaitement.“. En début d’année 2024, Judith Godrèche dénonçait le comportement des réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon, qui avaient profité de l’actrice lorsqu’elle était mineure. Lors de la 49e édition des César, elle livrait d’ailleurs un puissant discours sur le combat qu’elle mène depuis.

La suite sous cette publicité

On m’a dit après que c’était Alain Chamfort qui avait tout fait pour ne pas qu’elle le fasse” : Dominique Besnehard dévoile la rumeur sur le film l’Été Meurtrier

Leur idylle avait fait la une des médias dans les années 1980… Lio et Alain Chamfort avaient en effet débuté une relation alors que l’auteur attendait des jumeaux avec son ex-femme Corinne. Mais l’idylle entre le producteur de la chanson Les brunes comptent pas pour des prunes et la chanteuse de Banana Split avait tourné court, puisqu’ils s’étaient finalement séparés quelques mois après. Dans un épisode du podcast Hors-Piste, Dominique Besnehard et Jean Becker ont d’ailleurs fait des confidences qui ont de quoi mettre le feu aux poudres… Le producteur et le scénariste s’occupaient en effet du casting pour le film devenu culte, L’Été Meurtrier, dont le rôle principal est tenu par Isabelle Adjani. Jean Becker se souvient qu’il avait une idée bien précise pour la personne qui incarnerait le rôle de la protagoniste : “La première personne à qui on a pensé, c’était Lio. Peu de gens le savent. Parce qu’elle avait fait Banana Split et elle était une lolita. Or, dans le scénario, c’est une lolita.”, révèle-t-il, avant que Dominique Besnehard ne commente : “On m’a dit après que c’était Alain Chamfort qui avait tout fait pour ne pas qu’elle le fasse. Peut-être, je n’en sais rien.”, il affirme ensuite qu’Alain Chamfort à lui-même démenti la rumeur : “Un jour, j’ai posé la question à Alain Chamfort, qui m’a dit que ce n’était pas vrai”.

La suite sous cette publicité



Source link

Leave a Comment