Arvid de Kleijn remporte la 2e étape de Paris-Nice, journée tranquille pour Remco Evenepoel


À 29 ans, Arvid de Kleijn vient de signer la plus belle victoire de sa carrière. Le Néerlandais de la formation Tudor a remporté la deuxième étape de Paris-Nice. Il a devancé au sprint Laurence Pithie (Groupama – FDJ), 3e dimanche, et son compatriote Dylan Groenewegen (Jayco AlUla). De son côté, Remco Evenepoel a vécu une journée très tranquille.

La course au soleil se poursuivait ce lundi avec la deuxième étape, qui conduisait le peloton de Thoiry à Montargis dans le Loiret et semblait une nouvelle fois promise aux sprinteurs.

Déjà à l’offensive hier, Jonas Rutsch (EF Education – EasyPost) et Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) ont à nouveau constitué l’échappée du jour. L’objectif ? Grappiller des points au classement du meilleur grimpeur. Et comme hier, Rutsch s’est montré le plus fort en haut de la Côte des Mesnuls. Le duo s’est ensuite relevé. Le Français a néanmoins pris sa revanche sur l’Allemand lors de la 2e et dernière ascension du jour, la Côte de Villeconin. Passé en tête au sommet, Burgaudeau s’est emparé du maillot blanc à pois rouges de meilleur grimpeur porté auparavant par Rutsch.

De son côté, le peloton, regroupé et lancé sur un rythme peu soutenu, a vécu une journée très tranquille, à l’instar de Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step). Le Belge, qui avait animé la course dimanche, est resté bien au chaud dans le peloton tout au long de la journée.

Comme attendu, l’arrivée s’est jouée au sprint et à ce petit jeu, l’étonnant Arvid de Kleijn s’est montré le plus fort. Premier Belge, Gerben Thijssen (Intermarché-Wanty) a terminé en 5e position, loin devant Arnaud De Lie, qui n’a pas disputé le sprint (134e).

Au terme de cette journée calme, Laurence Pithie, troisième, a chipé le maillot jaune à Olav Kooij (Visma). Il devance désormais Mads Pedersen et le vainqueur de la première étape au classement général.



Source link

Leave a Comment