Aryna Sabalenka rejoint Coco Gauff en finale à New York, un match du tournoi interrompu par des militants écologistes


Coco Gauff lors de sa demi-finale de l’US Open, remportée face à Karolina Muchova, à New York, le 7 septembre 2023.

Elles disputeront toutes les deux leur première finale de l’US Open. La Biélorusse Aryna Sabalenka et l’Américaine Coco Gauff, s’affronteront samedi en finale du tournoi new-yorkais.

Assurée de devenir lundi la nouvelle numéro 1 mondiale du tennis féminin, Aryna Sabalenka a battu l’Américaine Madison Keys (17e) 0-6, 7-6 (7/1), 7-6 (10/5) en demi-finale jeudi 7 septembre. La Biélorusse de 25 ans, qui restait sur deux échecs en demies à Flushing Meadows, tentera de décrocher un deuxième titre du Grand Chelem après l’Open d’Australie en janvier.

Elle devra pour cela battre la pépite américaine Coco Gauff (6e à 19 ans), qui a écarté en demi-finale la Tchèque Karolina Muchova (10e) 6-4, 7-5. L’Américaine est sortie vainqueur d’un match globalement peu passionnant, constellé notamment de 61 fautes directes (25 pour Gauff, 36 pour Muchova), dont le moment le plus palpitant aura peut-être été son interruption par des militants écologistes.

Un militant évacué, menottes aux mains

Alors que les joueuses allaient commencer le deuxième jeu de la deuxième manche, quatre personnes, selon l’organisation, se sont levées dans la partie haute des tribunes de l’immense court Arthur-Ashe et ont scandé « end fossil fuels » (« arrêtez les carburants fossiles »). L’arbitre a préféré interrompre le jeu et, tandis que le public a lancé à plusieurs reprises « sortez-les » à l’encontre des militants, Gauff et Muchova ont été autorisées à quitter le court et à rentrer au vestiaire le temps de régler la situation.

Après l’intervention de la police, trois des militants sont sortis dans le calme, mais le quatrième s’est collé les pieds nus au sol. Les policiers et le service médical ont mis plusieurs minutes à le décoller avant de le faire sortir, les mains menottées dans le dos.

Le mouvement Extinction Rebellion a revendiqué l’action dans un communiqué, expliquant que « les crises climatique et écologique menacent tout sur notre planète, y compris le sport ».

Des manifestants perturbent le match entre Coco Gauff et Karolina Muchova, à New York, le 6 septembre 2023.

Avant cet intermède inattendu, Coco Gauff avait remporté le premier set, non sans avoir connu une petite frayeur. Alors qu’elle servait à 5-1, elle a vu Muchova revenir à 5-4. La Tchèque a alors servi pour égaliser à 5-5, mais dans un festival de fautes directes (12 pour Gauff et 17 pour Muchova sur l’ensemble du premier set), l’Américaine a repris une troisième fois le service de son adversaire pour empocher la première manche.

Massivement soutenue par le public

Dans le deuxième set, les deux joueuses ont conservé leur mise en jeu jusqu’à ce que Gauff ne réussisse le break (en profitant notamment d’une balle smashée dans le couloir par Muchova) pour mener 5-3 et servir pour le match. D’une superbe amortie, l’Américaine s’est procuré une première balle de match, mais la Tchèque l’a sauvée avec beaucoup d’autorité, avant de débreaker.

Newsletter

« Paris 2024 »

« Le Monde » décrypte l’actualité et les enjeux des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

S’inscrire

A 5-4 et 15/15, Gauff et Muchova ont enfin joué un point spectaculaire, gagné par l’Américaine, qui a fait se lever le public. Le jeu s’est alors emballé, d’autant que Muchova a sauvé encore quatre balles de match à 6-5. Mais, après un échange de quarante frappes, Gauff s’est offert une sixième balle de match, qu’elle a cette fois convertie.

Elle est la plus jeune Américaine à atteindre la finale de l’US Open depuis Serena Williams, qui, en 1999, avait gagné le premier de ses six titres à Flushing Meadows à 17 ans. Comme la reine Serena, Gauff a pu compter sur le soutien massif du public.

« Sur certains points, le public a fait tellement de bruit que j’ai cru perdre l’audition, a plaisanté la joueuse. Mais continuez comme ça, j’espère que ça m’aidera samedi ! », jour de la finale.

Le Monde avec AFP



Source link

Leave a Comment