“C’était très violent”: des voitures et un café attaqués à la batte et au cocktail molotov à Cheratte, aucune interpellation



Un quartier de Cheratte a été attaqué par des dizaines de personnes hier soir. La rue visée abrite une importante communauté turque. Plusieurs personnes ont été blessées. Les habitants attribuent cette attaque à des membres de la communauté kurde.  

Aucune interpellation n’avait encore été menée mardi après-midi, après l’attaque d’un café lundi soir à Cheratte (Visé), indique le parquet de Liège. Plusieurs personnes ont été blessées.

Les faits se sont produits vers 22h30 dans un café affilié à la communauté turque, rue de Visé à Cheratte. Une cinquantaine de personnes cagoulées, armées de battes de baseball et de cocktails molotov s’en sont pris à l’établissement et à plusieurs véhicules situés à proximité. Six personnes ont été blessées, dont trois ont été transportées à l’hôpital.  



“Le problème s’est déplacé du côté de Ans/Saint-Nicolas. Les policiers sont intervenus rapidement afin d’apaiser la situation,” explique Catherine Collignon, Première substitut au parquet de Liège.  





Aucune interpellation n’avait été menée mardi en début d’après-midi, mais les enquêteurs ont déjà une potentielle explication. “Une enquête est en cours pour établir d’éventuels liens avec les faits qui se sont déroulés dans le Limbourg,” précise Catherine Collignon.  

Dimanche, un groupe d’origine syro-kurde venant de Louvain est arrivé à Heusden-Zolder en brandissant des drapeaux et des photos. La communauté turque présente s’est sentie visée et des affrontements ont eu lieu. Environ six personnes ont été blessées au cours de bagarres.





Des tensions entre Kurdes et Turcs ailleurs en Belgique aussi

Les événements d’hier ne sont pas les premiers du genre en Belgique. Les tensions entre Kurdes et Turcs durent depuis presque 100 ans. Elles ont été ravivées hier déjà dans le Limbourg, où des bagarres entre Turcs et Kurdes ont dégénéré. Il y a eu un blessé grave et 5 blessés légers. Ils sont partis, selon les voix kurdes, d’un incident : l’attaque d’une famille qui avait placé un drapeau kurde sur la plage arrière d’une voiture. Ce seraient les Loups Gris, l’extrême droite turque qui serait à la base de cette attaque, qui a dégénéré en bagarre.

En réaction, les Kurdes ont manifesté à Bruxelles hier dans l’après-midi. Et puis, il y a eu les faits de cette nuit ici à Cheratte. La crainte d’une escalade de la violence plane. C’est pour cette raison que les autorités de la ville ont décidé d’accorder une attention particulière dans le quartier et d’installer une sécurité renforcée. 
 









 







Source link

Leave a Comment