comment Benoît Saint Denis pourrait viser la ceinture dès le mois de juin s’il bat Dustin Poirier


Opposé à la star Dustin Poirier, numéro 3 du classement des challengers des -70 kilos, ce samedi à Miami dans le co-main event de l’UFC 299 (à vivre à partir de 23h30 sur RMC Sport 2), Benoît Saint Denis peut franchir un gros cap et accélérer sa montée vers son objectif de titre UFC en cas de victoire. Avec des si, il y a même un scénario où le Français combattrait pour la ceinture dans les mois à venir. Explications.

Une marche de plus dans la quête du Graal. Mais plus haute que les autres. Opposé à la star Dustin Poirier ce week-end à Miami dans le co-main event de l’UFC 299, Benoît Saint Denis passe un énorme test qui peut le rapprocher de son objectif de ceinture dans la plus grande organisation de MMA à travers la planète. Avec l’Américain de 35 ans, n°3 du classement des challengers chez les -70 kilos, sans doute la catégorie la plus relevée à l’UFC, le Français de 28 ans, n°12, fait face à une occasion en or d’accélérer sa montée vers l’or et de rentrer dans le top 5 en cas de victoire.

>> Vivez le choc Poirier-Saint Denis et l’UFC 299 avec les offres RMC Sport

Une équation à plusieurs inconnues

Une chance pour le titre ne serait alors plus très loin. Elle pourrait même venir plus vite que prévu. Il existe en effet un scénario où le “God of War” tricolore combat pour la ceinture dans moins de quatre mois. Une équation à plusieurs si.

Il faudrait d’abord voir Saint Denis s’imposer avec fracas contre Poirier et en sortant du combat pas trop touché, donc si possible bien avant la limite. Tout sauf simple vu les qualités et le pedigree de l’adversaire, connu pour livrer des “guerres” à tout le monde dans la cage et pour les tenir sur la longueur. Si les choses vont dans le bon sens, il faudra ensuite espérer deux choses.

La première: voir Justin Gaethje (n°2 du classement et un temps annoncé comme le prochain challenger par Dana White) quitter son combat contre Max Holloway pour sa ceinture “BMF” à l’UFC 300, le 13 avril à Las Vegas, trop amoché pour recombattre vite, ce qui est fort possible quand on connaît le style des deux. La seconde: voir le vainqueur du choc entre l’ancien champion Charles Oliveira (n°1) et Arman Tsarukyan (n°4) à l’UFC 300, à qui White a également promis une chance pour la ceinture, lui aussi trop éprouvé pour remettre rapidement les gants. Le champion de la catégorie, Islam Makhachev, a annoncé son intention de défendra son titre en juin prochain, possiblement le 22 avec un événement prévu en Arabie saoudite.

Si tout ce scénario a eu lieu, l’UFC n’aura peut-être plus qu’une seule option à l’horizon pour trouver un challenger au Daghestanais: “BSD”, qui serait vu comme le nouvel épouvantail de la catégorie après avoir infligé à Poirier sa deuxième défaite de rang, ce qui n’est jamais arrivé à l’Américain dans sa carrière pro en MMA. Trop dingue? Peut-être. Mais pas totalement non plus. En proposant à Saint Denis une marche aussi haute, l’UFC confirme qu’elle croit en son potentiel et sa capacité à aller décrocher les étoiles.

Poirier, une rampe de lancement?

“J’ai l’impression qu’ils ont validé le projet de se servir de Poirier comme étant une rampe de lancement pour Benoît”, explique Giom Peltier, manager de “BSD”, dans le film RMC Sport Furie consacré à ce choc de l’UFC 299. Avant de faire une révélation qui en dit long: “L’UFC pense qu’il est capable d’aller au titre. Parce qu’on a déjà négocié les conditions du titre.” Et le manager de conclure: “Notre travail est de l’accompagner dans son objectif du Graal, la ceinture UFC. Il recherche toujours plus haut et plus grand. (…) Benoît étant classé douzième mondial, normalement, il y a des étapes intermédiaires entre le douzième et le troisième. La personnalité de Benoît intéresse clairement l’UFC.”

L’intéressé n’a jamais caché son objectif. Grimper tout en haut de l’escalier. Mais pas question de se projeter trop loin alors que se dresse devant lui le défi de l’ancien champion intérimaire.

“Je ne calcule rien d’autre que Poirier. Je suis concentré sur lui. Je suis là pour le mettre KO ou le soumettre”, explique-t-il, déterminé.

La mission, battre une grande star avec la manière, sera tout sauf simple. Mais prendre la route du titre à court terme passera par là. On peut compter sur l’ancien militaire pour tout faire pour la remplir.



Source link

Leave a Comment