Critique Avatar – Le dernier maître de l’air : épique et réussie, la série Netflix est l’adaptation attendue


Six mois après le beau succès de l’adaptation en live action One Piece, la plateforme de streaming Netflix remet le couvert avec le remake en prises de vue réelles de l’anime culte Avatar : le dernier maître de l’air.

Cette nouvelle série veut ménager la chèvre et le chou en satisfaisant autant les fans de l’original que les simples curieux. Un pari plutôt réussi ? Voici notre critique, garantie sans spoilers.

Netflix

Netflix

Netflix est une application et un service à abonnement payant qui donne accès à une bibliothèque en ligne de plusieurs milliers de films, séries, documentaires, spectacles et émissions TV.

  • Téléchargements :
    643
  • Date de sortie :
    21/02/2024
  • Auteur :
    Netflix, Inc.
  • Licence :
    Licence gratuite
  • Catégories :

    Video – Loisirs
  • Système d’exploitation :

    Android, Service en ligne, Windows 10/11, iOS iPhone / iPad

L’histoire de la série

Dans un monde magique déchiré par la guerre entre les quatre civilisations élémentaires — de l’eau, de la terre, du feu et de l’air —, le jeune Aang est le seul à pouvoir maîtriser tous les éléments et ramener l’équilibre. Il part dans une quête mystique avec ses amis pour accomplir son destin d’Avatar.

La série Avatar : Le dernier maître de l'air arrive le 22 février 2024.

La série Avatar : le dernier maître de l’air arrive le 22 février 2024.

© Netflix

Notre critique

Écrivons-le d’emblée, ce remake de la série culte de Michael Dante DiMartino et Bryan Konietzko (sortie en 2005) ne cherche pas à réinventer la poudre, se révélant en adaptation sage de la première saison. De quoi rassurer les fans qui pouvaient être légitimement inquiets depuis le départ des co-créateurs du projet.

Dans les tuyaux du service de streaming depuis 2018 et doté d’un généreux budget de 120 millions de dollars, la série Netflix propose ainsi une relecture fidèle à l’esprit de l’œuvre originale, ambitieuse dans la forme, mais l’effet de surprise et le charme en moins.

Gordon Cormier en Aang dans Avatar : Le dernier maître de l'air.

Gordon Cormier en Aang dans Avatar : le dernier maître de l’air.

© Netflix

Tout est là : la mythologie, les personnages favoris, les scènes attendues… Mais pour faire entrer les 20 épisodes animés de 23 minutes dans le format 8×55 plus propice à Netflix, il a fallu le lot habituel de réécriture et de sacrifices. L’aventure d’Aang, Katara et Sokka se trouve ainsi épurée parfois abruptement.

Ce que la série gagne en rythme et efficacité, elle le perd en corps et substance, expédiant son récit par moments au détriment d’un certain équilibre. Les fans verront une partie de leur plaisir dilué en revoyant un univers si riche expliqué au chausse-pied, et des parcours de personnages précipités de la sorte. Ils pourront néanmoins se réjouir des moyens déployés.

À l’instar de One Piece, la série n’évite pas un effet fond vert assez artificiel, mais est sauvée par un malin jeu d’échelle et sa capacité à donner régulièrement de l’ampleur à son univers. Avatar : le dernier maître de l’air possède bien le souffle épique qu’il lui fallait, arborant même un côté sombre et une certaine gravité inattendue.

Daniel Dae Kim dans Avatar : le dernier maître de l'air.

Daniel Dae Kim incarne le redoutable Ozai.

© Robert Falconer/Netflix

Au final, si elle n’évite pas les pièges habituels de l’adaptation, la série remplit plus que largement son contrat et s’impose comme une production Netflix réussie, à la fois artistiquement et techniquement. Surtout, la série a tout le potentiel pour être le programme développé sur plusieurs saisons tant espéré par la plateforme de streaming.

Avatar : le dernier maître de l’air est disponible le 22 février 2024 sur Netflix.

  • Regardez la bande-annonce de la série :



Source link

Leave a Comment