définition, calcul de la date, œufs… Ce qu’il faut savoir


Selon la définition établie par le Concile de Nicée en 325, la fête de Pâques est célébrée le dimanche qui suit la première pleine lune du printemps : « Pâques est le dimanche qui suit le 14e jour de la Lune qui atteint cet âge le 21 mars ou immédiatement après. » L’équinoxe de printemps étant le 21 mars, Pâques a donc lieu au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril. En 2024, c’est le 31 mars.

Le dimanche de Pâques clôt la Semaine sainte qui a débuté avec le dimanche des Rameaux. La Semaine sainte est, pour les chrétiens, la semaine précédant Pâques et la dernière partie du Carême.

Aux racines de la fête de Pâques

La fête chrétienne de Pâques trouve son origine dans la Pâque juive, c’est-à-dire le passage de la Mer Rouge par le peuple hébreu, alors qu’il est poursuivi par l’armée de Pharaon. Étymologiquement, le mot Pâque signifie « passage ».

Pour les chrétiens, Pâques symbolise le passage de la mort à la vie. L’ajout d’un « s » à la fin de Pâques permet de différencier la Pâque juive de celle chrétienne et d’évoquer les événements des trois jours précédant Pâques : le dernier repas de Jésus ou la Cène (Jeudi saint) ; son arrestation, sa condamnation et sa mort ou Passion (Vendredi saint) ; puis sa Résurrection, le jour de Pâques.

La nuit de Pâques ou Vigile pascale

Dans la nuit du Samedi saint au dimanche de Pâques, l’Église célèbre la Vigile pascale. Celle-ci commence à la tombée de la nuit, le samedi, et s’achève avant l’aube du dimanche. Les catholiques célèbrent le passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge pascal sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles.

Au cours de cette Vigile pascale, des baptêmes d’adultes sont célébrés et les fidèles renouvellent les promesses de leur baptême.

Œufs, cloches, agneau pascal : d’où viennent ces symboles ?

Les cloches des églises se taisent du Jeudi saint, au soir, à la nuit du samedi au dimanche de Pâques, en signe de deuil. Elles carillonnent à nouveau pour annoncer la résurrection. Dans les pays catholiques, la tradition veut qu’elles reviennent de Rome pour distribuer des œufs. Dans des pays de l’Europe du nord et en Allemagne, ce sont les lapins qui apportent des œufs.

Les œufs, symboles très anciens de la fécondité et de la vie, sont utilisés dans l’iconographie chrétienne, dès le haut Moyen Âge, comme image de la résurrection. Au XIXe siècle, naît la coutume de fabriquer des œufs en chocolat et de les offrir à Pâques après quarante jours de privations.

Manger de l’agneau à Pâques s’enracine dans l’histoire du peuple de Dieu. Dans l’Ancien Testament, avant de passer la Mer Rouge, le peuple hébreu avait marqué le linteau des portes avec le sang d’un agneau afin de signaler que ces maisons devaient être épargnées de la mort des premiers-nés, qui ne devait frapper que les Égyptiens car Pharaon refusait au peuple hébreu de quitter l’Égypte.

Dans le Nouveau Testament, l’agneau symbolise Jésus sacrifié, il est « l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ».



Source link

Leave a Comment