Fernando Alonso désormais priorité de Red Bull ?


Consultant de longue date pour Sky Deutschland en Allemagne, Ralf Schumacher s’est fendu ce lundi d’une intervention qui ne peut passer inaperçue. L’ancien pilote de Formule 1 est longuement revenu sur la situation chez Red Bull après un début de saison très perturbé. Si l’écurie a effectué à Melbourne sa plus maigre moisson de points depuis deux ans à cause de l’abandon de Max Verstappen, le week-end du Grand Prix d’Australie n’a cette fois pas été pollué par l’affaire Horner et ses retombées. Du moins publiquement, car en coulisses, l’agitation perdure. 

“Ce que nous savons, c’est que l’équipe est assez divisée, qu’il y a toujours des tensions avec le père de Max, et que Max réfléchit à une alternative”, affirme Ralf Schumacher. “Mais il n’y a pas que Max. L’équipe réfléchit aussi à une alternative, et il y a maintenant de nouvelles rumeurs.”

L’Allemand va même au-delà des spéculations en assurant que les informations dont il dispose sont “plutôt bonnes”. Elles sont d’ailleurs également avancées par d’autres médias allemands, dont F1-Insider. Selon lui, la piste menant au recrutement de Fernando Alonso serait à l’étude, avec deux cas de figure possibles : aussi bien pour pallier un départ surprise de Max Verstappen que pour l’associer au triple Champion du monde. 

“Christian Horner a toujours été un grand fan d’un pilote, et ça date de 2013 : Fernando Alonso”, poursuit Ralf Schumacher. “Il y a apparemment déjà de grands projets en coulisses pour mettre Fernando Alonso dans la voiture l’an prochain, afin d’avoir un autre grand pilote si Max Verstappen quitte l’équipe.”

“Fernando Alonso a réagi avec beaucoup de prudence quand nous lui avons posé la question dans le paddock. Il a répondu qu’il y pensait. Mais il est en fin de carrière, et si Red Bull vient vers lui avec une voiture qui peut gagner, c’est vraiment ce qu’il veut.”

“On parle de l’année prochaine. Le marché des pilotes s’est mis en marche très tôt à cause de Lewis Hamilton, et les équipes sont attentives et observent. Il faut aussi dire qu’aujourd’hui, elles ont besoin de pilotes expérimentés, qui sont capables de gagner d’emblée. Et chez Red Bull en particulier, c’est quelque chose de très, très important.”

Ça bouge encore en coulisses chez Red Bull...

Ça bouge encore en coulisses chez Red Bull…

Photo de: Red Bull Content Pool

Ralf Schumacher s’est également longuement épanché sur la situation interne chez Red Bull. Il estime notamment qu’il est désormais impossible de réconcilier le clan Verstappen avec Christian Horner, et que cela induira d’inévitables changements. Le projet de l’unité de puissance 2026 avec Ford à Milton Keynes pourrait également peser dans la balance à plus long terme. 

“Il y a un aspect qu’il ne faut pas oublier : on entend dire que le développement du moteur, en particulier la partie électrique, ne se passe pas très bien chez Red Bull Powertrains”, prévient Ralf Schumacher. Jos Verstappen manage Max et il connaît très bien les circonstances. Je pense qu’il envisage également des alternatives pour l’avenir de Max. Ce ne sera pas forcément l’année prochaine. Je pense que Max Verstappen n’aurait aucun problème à affronter Fernando Alonso.”

Avec Stefan Ehlen

Lire aussi :



Source link

Leave a Comment