Helmut Marko annonce son maintien chez Red Bull


Est-ce réellement un début de retour au calme ? C’est en tout cas ce que laisse entendre Helmut Marko ce samedi dans le paddock de Djeddah, théâtre du Grand Prix d’Arabie saoudite. Alors que l’avenir du conseiller de Red Bull s’est retrouvé dans la balance hier, de son propre aveu, avec la menace d’une éventuelle suspension, l’horizon semble se dégager pour lui. 

Comme nous vous l’indiquions plus tôt dans la journée, une rencontre a eu lieu à Djeddah entre l’Autrichien et Oliver Mintzlaff, directeur général de Red Bull en charge des projets sportifs de la marque. 

“C’était une très bonne discussion”, révèle Helmut Marko au micro de Sky Deutschland. “Naturellement, le calme doit revenir dans l’équipe. C’est une priorité. Nous nous sommes mis d’accord sur tous les points. Je continuerai ici. Mon contrat a encore trois années. Mais le calme doit revenir.”

Il a également indiqué qu’Oliver Mintzlaff serait “à Dubaï demain [dimanche] avec le deuxième actionnaire thaïlandais”, qui détient la majorité des parts de l’empire Red Bull et a ouvertement affiché son soutien à Christian Horner dans la tempête.

Samedi soir, Max Verstappen a clairement lié son avenir chez Red Bull à celui d’Helmut Marko et cette information va donc dans le sens de l’apaisement, dans le contexte d’une affaire Horner qui pollue le début de saison de l’écurie de Milton Keynes. 

Interrogé sur le franc soutien du triple Champion du monde, Helmut Marko s’est dit impressionné : “Je lui en suis très reconnaissant. Mais c’est l’un des rares à avoir une force de caractère et à faire preuve de loyauté”. 

Ces dernières heures, Helmut Marko aurait fait l’objet d’une enquête alors que Red Bull cherche à identifier l’origine de certaines fuites dans l’affaire des accusations formulées par une employée de l’écurie à l’encontre de son directeur Christian Horner. Ce dernier a été blanchi la semaine dernière au terme d’une enquête indépendante, tandis que l’employée en question a été suspendue mercredi. 

“Ces fuites sont complètement absurdes”, a balayé Helmut Marko quant à une éventuelle implication de sa part. “J’ai déjà du mal à utiliser mon téléphone portable. Je n’ai jamais vu aucune de ces conversations”. 

Avec Christian Nimmervoll

Lire aussi :



Source link

Leave a Comment