La première apparition officielle du roi Charles III a apaisé l’inquiétude sur sa santé


« Pour être crue, il faut être vue » : fidèle à cette maxime de feu la reine Elizabeth II, Charles III a effectué dimanche sa première sortie officielle depuis l’annonce, le 6 février, qu’il était atteint d’un cancer. Si la courte apparition publique du monarque, qui assistait au service religieux pascal au château de Windsor, a apaisé les inquiétudes sur son état de santé, on est loin de la reprise normale des activités royales.


Article réservé aux abonnés


Temps de lecture: 2 min

Correspondant à Londres

A son arrivée comme à son départ, le Chef de l’Etat âgé de 75 ans est apparu les traits tirés. Son regard vitreux a perdu de son éclat. Il est plus voûté que d’habitude. Dans le cadre d’un arrangement convenu par l’équipe médicale de Charles III sous traitement, lui et la reine étaient assis légèrement à l’écart des autres membres de la famille royale par peur des infections lors de la messe dominicale à la chapelle Saint-Georges.

A l’évidence, cette apparition a rassuré le public sur la pérennité de la dynastie mise à mal par l’annonce du cancer du souverain. Kate Middleton, atteinte également d’un cancer supposé du côlon, n’était pas présente, en convalescence avec son époux le prince William et leurs trois enfants dans leur résidence de campagne d’Anmer Hall, située dans le Suffolk (est de l’Angleterre).



Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l’information nationale et internationale vérifiée et décryptée
1€/semaine pendant 4 semaines (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique (PDF)
  • Un confort de lecture avec publicité limitée







Source link

Leave a Comment