le FC Barcelone s’amuse contre Getafe


Après la parenthèse Ligue des Champions (1-1 en 8e de finale aller à Naples), le FC Barcelone retournait à ses affaires courantes. Le contexte est toujours difficile autour de l’entité catalane, notamment en raison du futur départ de Xavi en juin. Pour la réception de Getafe à Montjuic (26e journée de Liga), l’entraîneur était encore privé de Marcos Alonso, Alejandro Balde, Gavi et Ferran Torres. Il mettait aussi au repos certains éléments comme Martinez, Pedri ou encore Yamal.

La suite après cette publicité

C’est donc un trio offensif composé de João Félix, Raphinha et Lewandowski qui menait le Barça dans la lutte à la 2e place, occupée par Gérone au coup d’envoi. Les premières minutes n’auguraient rien de bon, à l’image de ce ballon égaré par De Jong (6e) mais rapidement les Barcelonais se reconcentraient pour dominer de la tête et des épaules. La première tentative de Raphinha n’était qu’un avertissement (8e). Le Brésilien profitait d’un long ballon de Koundé dans le dos de la défense pour battre Soria et ouvrir le score (1-0, 18e).


À lire
Barça – Getafe : les compositions officielles

L’irrégularité de Raphinha

Preuve que l’ancien Rennais est toujours un joueur aussi imparfait, il sabotait deux énormes situations avant la pause, d’abord en frappant au-dessus alors qu’il était seul (40e), puis en jaugeant mal une passe pour un João Félix, pourtant en situation idéale (45e). Souvent qualifiée d’équipe poil à gratter avec ses deux flèches Mayoral et Greenwood, et parfois rugueuse, Getafe ne faisait pas le poids. Même le poteau de Milla au retour des vestiaires n’était qu’un épiphénomène (49e).

La suite après cette publicité

La pause a peut-être fait du bien à Raphinha puisque son une-deux avec Christensen permettait au Danois de servir João Félix sur un plateau (2-0, 53e). C’est aussi son appel dans le dos de la défense, et sa remise intelligente en retrait pour De Jong, au lieu de privilégier la solution individuelle, qui permettait au Néerlandais de sceller le sort de ce match (3-0, 61e). Le but refusé à Lewandowski pour un léger hors-jeu (57e) avait déjà été oublié. Avec un peu plus de réalisme (75e, 81e, 86e), le score aurait pu être être plus lourd que ce 4-0, puisque Fermin (90e+1) a terminé le travail. L’art et la manière ; le Barça prend la 2e place, un point devant Gérone.

Pub. le
MAJ le



Source link

Leave a Comment