Le RWDM, giflé par Anderlecht… mais meilleur sur un plan : “Nous sommes crispés, c’est tout, mais…” – Tout le foot


Le RWDM n’a pas existé face à Anderlecht. Du moins, si on ne regarde que le score, car Bruno Irlès voit un point positif à souligner.

Mais que diable est-il venu faire dans cette galère ? Bruno Irlès se pose certainement la question par moments, lui qui est arrivé dans un RWDM en perdition. Mais le Français est très positif, notamment sur le sujet de son noyau, qu’il décrit comme très sain.

Au micro de la RTBF, Irlès assure ainsi : “Nous n’avons aucun “tordu” dans notre vestiaire. Personne ne se cache durant les matchs, mais c’est simplement une équipe jeune, sans grandes gueules”, estime-t-il. “Un garçon comme Shuto Abe est un leader par sa manière de tirer les autres”. 

Et à ceux qui voient un manque d’implication dans le jeu molenbeekois, Bruno Irlès a une réponse étonnante : “Face à Anderlecht, nos datas étaient meilleures que les leurs ! Mais mes joueurs sont juste crispés par la situation. Trois mois sans victoire, nous n’avons plus souri depuis 2023…”. 

Le RWDM ne bétonnera pas en Playdowns 

Son objectif en cette fin de saison, et alors que les Playdowns sont une certitude : “Convaincre mes joueurs de leurs qualités”, assure Irlès. “J’ai refusé d’autres offres car j’ai senti du potentiel ici. Les qualités de vitesse et de transitions de certains ont, selon moi, été sous-exploitées jusqu’ici : des joueurs comme Mickaël Biron, Ilay Camara, Carlos Alberto ou Tayo Adaramola, ça file”, souligne l’entraîneur du RWDM. 

Une chose est sûre, par contre : “Notre point fort, ce n’est pas la défense”, concède Irlès. “Je vais donc plutôt miser sur nos qualités offensives plutôt que garer le bus. Pourtant, je suis un ancien défenseur : ailleurs, je pourrais bétonner, mais je m’adapte aux joueurs à ma disposition”. 



Source link

Leave a Comment