Le Standard a réveillé l’enfer de Sclessin contre La Gantoise et peut enfin souffler


Un peu de réussite mais surtout, une prestation aboutie et quatre buts inscrits, avec notamment un doublé de Kelvin Yeboah, le club liégeois a désormais cinq points d’avance sur la zone rouge à deux matches de la fin.


Article réservé aux abonnés


Temps de lecture: 3 min

À Sclessin, on ne fait décidément rien comme les autres. Les joueurs du Standard aiment jouer avec les nerfs de leurs supporters, en affichant chaque semaine un visage différent sur la pelouse. Mais ce qui se passe avant et après, dans cette enceinte si spéciale, ne compte pas tant que ça. À la mi-temps de ce match contre Gand qui s’annonçait crucial, c’était une ambiance des grands soirs qui régnait, une effervescence rarement observée cette saison, et ce, simplement, pour fêter l’égalisation de Wilfried Kanga (8e but cette saison), sur penalty, juste avant le repos.



Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l’information nationale et internationale vérifiée et décryptée
1€/semaine pendant 4 semaines (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique (PDF)
  • Un confort de lecture avec publicité limitée





Source link

Leave a Comment