«Les Français ont élu Emmanuel Macron comme président, pas Volodymyr Zelensky»


Jean-Pierre Chevènement.
Fabien Clairefond

ENTRETIEN – Pour l’ancien ministre et président d’honneur de la Fondation Res Publica, les propos d’Emmanuel Macron sur l’envoi de troupes en Ukraine mettent à mal la crédibilité de la diplomatie française et font peser le risque d’une troisième guerre mondiale sur le territoire européen.

LE FIGARO. – Emmanuel Macron a déclaré que l’envoi de troupes occidentales en Ukraine n’était pas exclu. Qu’en pensez-vous ?

Jean-Pierre CHEVÈNEMENT. – Cette position participe d’une fuite en avant irresponsable et très inquiétante. Les Français ont élu Emmanuel Macron comme président de la République française ; ils n’ont pas élu Volodymyr Zelensky. Et ils n’attendent pas du président de la République française qu’il défende d’abord les intérêts de l’Ukraine ou de quelque autre pays que ce soit ; ils attendent qu’il défende les intérêts de la France. S’agissant de la paix et de la guerre, il faut que notre président se souvienne que la dissuasion ne peut être mise en œuvre que pour la défense des intérêts vitaux de la France. Or, disons-le clairement, les intérêts vitaux de la France ne se situent pas en Ukraine.

Y a-t-il aussi un risque d’escalade face à une puissance nucléaire ?

On a d’abord promis aux Ukrainiens des livraisons d’armes qui sont loin d’avoir été effectuées à ce…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Vente Flash

4,49€/mois pendant 12 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Leave a Comment