L’Espagne crée la sensation face à la Suède et disputera sa première finale de Coupe du monde


Le sélectionneur suédois a choisi la continuité avec le même onze aligné que celui qui a battu le Japon. Son confrère espagnol a décidé d’aligner Carmona à gauche et de lui donner le brassard de capitaine, alors qu’Alexia Putellas fait, elle aussi, son retour dans le onze de base.

Comme on pouvait s’y attendre, la Suède joue bas, les Espagnoles dominent et créent le jeu. Mais la défense suédoise est toujours aussi bien en place. Au quart d’heure, une frappe de Carmona frôle le poteau. La Roja a largement la possession de balle à la demi-heure de jeu avec plus de 60%.

La Suède termine fort la première période et ne passe pas très loin d’ouvrir le score avant la pause avec une reprise de volée de Rolfö. Mais le score reste vierge au retour aux vestiaires.

Les Suédoises entament la deuxième mi-temps comme elle avait terminé la première, nettement plus haut, avec un pressing plus agressif, ce qui pose des problèmes aux Espagnoles.

Putellas sort avant l’heure de jeu… Salma Paralluelo monte au jeu et fait rapidement du bien aux hispaniques qui rééquilibrent la rencontre.

Quelques instants plus tard, énorme occasion espagnole qui finit dans le petit filet extérieur. Cela confirme le mieux pour l’Espagne.

Et ce que l’on pressentait depuis sa bonne montée au jeu se produit : Paralluelos débloque la situation et place l’Espagne aux commandes, c’est 1-0 à la 81e minute.

Mais il n’y a pas que le sélectionneur espagnol qui peut faire des changements payants. Montée au jeu à la 77e, Rebecka Blomqvist égalise d’une jolie reprise de volée à la 88e et semble envoyer les Suédoises aux prolongations.

C’est sans compter sur la vista de l’Espagne qui repasse devant deux petites minutes plus tard grâce à une très belle frappe de Carmona, alors que la gardienne suédoise aurait pu mieux faire. 

La rencontre s’est jouée dans les derniers instants, avec un scénario aussi beau pour les Espagnoles qu’il n’est triste pour les Suédoises. L’Espagne réalise un parcours de rêve et disputera sa toute première finale. 



Source link

Leave a Comment