Meurtre d’un chauffeur de bus à Verlaine | Ses collègues découvrent le corps : “On est sous le choc, Vincenzo était un super collègue !”


Les caméras de surveillance analysées

Que s’est-il passé ? Les devoirs d’enquête sont en cours mais le parquet confirme déjà qu’il s’agit donc d’un meurtre. Le parquet a donc été avisé des faits, le laboratoire scientifique est sur place, le médecin légiste est attendu en milieu de matinée. La police est également déployée en nombre sur les lieux. Elle a posé les scellés sur la porte du local concerné, et les images des caméras de surveillance vont être analysées. Un périmètre de sécurité a également été dressé autour du dépôt pour laisser travailler les enquêteurs. Le dossier a été mis à l’instruction chez la juge Fleur Collienne. D’après les premiers éléments de l’enquête, la victime devait prendre son service à 5h30. Elle s’est d’abord rendue dans le bureau (elle a été filmée en train de boire une tasse de café) avant de rejoindre l’entrepôt où elle a été victime de coups portés à l’aide d’une arme blanche. Cet entrepôt comporte, nous dit-on, deux entrées distinctes, une seule s’ouvrant avec un badge.

Par ailleurs, “une cellule d’aide psychologique pour la famille et les chauffeurs du TEC a été mise en place au hall omnisports”, précise le commissaire Michel Dubois, de la zone de police Meuse-Hesbaye.

Les lignes TEC du dépôt sont visiblement perturbées (lignes 84, 85, 86).

Le bourgmestre de Verlaine, Hubert Jonet, va lui aussi descendre sur place. “Oui, on m’a informé qu’un corps sans vie a été trouvé au dépôt TEC. Les devoirs d’enquête sont en cours. La zone a été quadrillée. Je n’en sais pas plus pour le moment.”

meurtre verlaine TEC
meurtre verlaine TEC ©EDA



Source link

Leave a Comment