Nouvelle fusillade à Bruxelles: une personne décédée, les suspects toujours en fuite


Une personne a été tuée par balles dans la nuit de samedi à dimanche à Laeken. Une autre se trouve dans un état de mort cérébrale après des faits similaires survenus à Saint-Josse-ten-Noode durant la même nuit, a rapporté le parquet de Bruxelles dans un communiqué.

La nuit dernière, des coups de feu ont éclaté peu avant minuit rue Steyls à Laeken, signale Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles. Les services de police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles ont été appelés peu avant minuit pour des coups de feu à Laeken. « À leur arrivée sur place, un homme de 29 ans a été retrouvé inconscient et grièvement blessé par balles. Il est décédé sur place à 00h20, après que les premiers intervenants ont essayé, en vain, de le réanimer. »

Le parquet de Bruxelles a immédiatement saisi une juge d’instruction, du chef de meurtre. Un périmètre d’exclusion judiciaire a été mis en place, et la juge d’instruction est descendue sur les lieux, accompagnée du magistrat de garde du parquet, du labo de la police fédérale, d’un expert balistique et d’une médecin légiste.

Les suspects sont toujours en fuite. « Un périmètre de sécurité a été mis en place et la présence policière dans le quartier a été renforcée afin de rassurer la population », a déclaré la porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Capitale/Ixelles, Ilse Van de Keere. Entretemps, l’enquête se poursuit.

À Saint-Josse-ten-Noode, les services de police de la zone de police de Bruxelles Nord ont entendu des coups de feu vers 03h00 du matin. « Sur place, ils ont trouvé un homme de 28 ans grièvement blessé par balles. À nouveau, le parquet de Bruxelles a immédiatement saisi une juge d’instruction, du chef de tentative d’assassinat. La juge d’instruction est descendue sur place », a-t-il précisé. La victime se trouve actuellement à l’hôpital, dans un état critique, mais n’est pas décédée, comme indiqué précédemment par la zone de police locale.

À ce stade, rien n’indique que les deux faits soient liés. « Les deux enquêtes suivent activement leur cours, afin d’identifier le ou les auteurs des faits, et d’en déterminer les circonstances exactes », a conclu le parquet.



Source link

Leave a Comment