Paris-Nice : Vlasov s’impose en solitaire au sommet de la Madone d’Utelle, Evenepoel 2e


L’étape de ce samedi est raccourcie à cause des conditions météo et on va donc assister à une arrivée au sommet de la Madone d’Utelle après seulement 104km.

La météo ne fait décidément pas de cadeaux aux coureurs puisque la pluie est bien présente et arrose les coureurs dès le départ.

Trois coureurs tentent après seulement 2km de fausser compagnie au peloton. Thomas, Jacobs et Tusveld sont suivis à 50 secondes par Dujardin et le peloton pointe à 1 minute 30. Le Français est rejoint quelques kilomètres plus loin par Leemreize et Van Moer.

Le trio de tête va se transformer en duo à 89km de l’arrivée suite au problème mécanique de Tusveld. Le groupe de contre et le Néerlandais sont repris et il ne reste donc plus que Thomas et Jacobs en tête de la course. Le duo compte 1 minute 30 d’avance sur le peloton emmené dans un premier temps par INEOS Grenadiers puis par Soudal – Quick Step à 60km de l’arrivée.

Et l’écart commence à fondre sous l’impulsion des équipiers de Remco Evenepoel. Un tempo qui fait craquer Carlos Rodriguez.

Devant, Jacobs part en solitaire à un peu plus de 35km de l’arrivée. Le Suisse aborde le pied de la Madone d’Utelle avec une trentaine de secondes d’avance sur les favoris. Il est finalement repris à 14km de l’arrivée.

Soudal – Quick Step met directement un tempo très rapide. INEOS prend ensuite le relais pour tenter de disputer le sprint pour les bonifications et c’est Bernal qui passe en tête. Van Wilder passe deuxième et Evenepoel troisième. Ils ne sont plus qu’une dizaine à 5km de l’arrivée dans le groupe des favoris.

Evenepoel attaque à 4,4km de l’arrivée, mais ne parvient pas à faire de différence. Vlasov en profite pour contrer et part seul en tête. Visma – Lease a bike tente de contrôler l’écart, mais le Russe creuse.

Evenepoel tente une nouvelle attaque à deux kilomètres de l’arrivée et fait craquer McNulty, le leader du général. Jorgensen relaie le champion de Belgique, mais Vlasov conserve une dizaine de secondes d’avance car l’entente n’est pas parfaite derrière.

Vlasov ne sera pas revu et s’impose en solitaire au sommet de la Madone d’Utelle. Remco Evenepoel règle le sprint du groupe des poursuivants devant Roglic et prend six secondes de bonifications.

Au général, McNulty conserve son maillot jaune de leader, mais ne compte plus que 4 secondes d’avance sur Jorgenson. Skjelmose est troisième à 35 secondes, une petite seconde devant Evenepoel quatrième, alors que Plapp chute à la cinquième place avec 47 secondes de retour sur le leader américain.



Source link

Leave a Comment