Premier League : Rodri, l’indispensable de Guardiola


Rodri en possession du ballon. Un ballon qui ne lui brûle pas les pieds.
Cody Froggatt/News Images / News Images / Panoramic

Auteur d’un doublé cette semaine avec sa sélection, le milieu de terrain de Manchester City devrait, de nouveau, faire parler son talent lors du choc tant attendu face à Arsenal.

L’Angleterre est prête à vibrer ! Ce dimanche 31 mars se tient le choc de cette 30e journée de Premier League, opposant Manchester City, troisième (63pts) à Arsenal, leader (64pts). Un choc programmé à 17h30 et diffusé sur les antennes de Canal +.

Absent lors du match aller (pour cause de suspension, NDLR) remporté 1-0 par Arsenal, le milieu de terrain espagnol de Manchester City, Rodri, pourrait bien changer la donne. Et pour cause, les Skyblues sont imbattables (ou presque) quand le numéro 16 est titularisé. L’équipe de Pep Guardiola s’est inclinée une seule fois cette saison en présence de son métronome. Une défaite survenue aux pénaltys lors de la finale du Community Shield, le 6 août 2023 à Wembley contre … Arsenal (1-1, 4 tab à 1).

À son poste, Rodri est le meilleur de Premier League. Il est incroyable.

Declan Rice, milieu d’Arsenal, prochain adversaire de Rodri.

Discrètes, les prises de paroles du natif de Madrid, devant la presse, se font assez rares. Il préfère utiliser le football comme moyen d’expression. Sur le terrain, la démonstration de son talent est permanente et ce n’est pas son entraîneur, Pep Guardiola, qui dira le contraire. «Il n’y a pas de mots pour décrire son impact», avait-il déclaré le 11 mars 2023 en conférence de presse. Depuis son arrivée lors de l’été 2019, pour 70 millions d’euros en provenance de l’Atlético Madrid, Rodri, de son nom complet Rodrigo Hernandez Cascante, a pris une autre dimension et a changé de statut.

Installé au début dans la rotation des milieux, il a su se démarquer et s’imposer comme titulaire au sein du club, situé à l’est de Manchester, jusqu’à en devenir un élément indispensable. Avec plus de 3 200 minutes jouées cette saison, en 45 matchs (il en a disputé 37 suite à deux suspensions, NDLR), l’Espagnol est l’un des joueurs les plus utilisés par son entraîneur, Pep Guardiola. Se situent devant lui, Phil Foden et ses 18 réalisations, ainsi que le capitaine des Skyblues, Kyle Walker.

Il est l’un des meilleurs, c’est certain.

Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City

Vision de jeu, vista, qualité de passes … nombreuses sont les qualités, qui peuvent être associées au joueur évoluant maillot dans le short. Une palette complète à laquelle s’est ajoutée la finition devant le but. Le milieu défensif trouve de plus en plus le chemin des filets. Des filets, qu’il a été le seul à faire trembler le 10 juin dernier, à Istanbul, en finale de Ligue des Champions face au club italien de l’Inter Milan (1-0). Un but permettant ainsi à Manchester City de décrocher son premier sacre européen après l’échec de 2021.

En guise de récompense individuelle, outre sa désignation de meilleur joueur de la saison de Ligue des Champions 2023, Rodri a terminé cinquième au classement du Ballon d’Or 2023, une place qui a réjoui le joueur : «Imaginez, je peux dire que je suis le cinquième meilleur joueur du monde». Mais le classement du Ballon d’Or reflète-t-il vraiment la réalité du terrain ? pour Lothar Matthäus, ancien international allemand, la réponse est non. Il avait qualifié «de farce» le huitième sacre de Lionel Messi, obtenu le 30 octobre 2023.

Nous en rêvons tous (du Ballon d’Or). Ce serait un accomplissement incroyable.

Rodri, milieu de Manchester City et de la sélection espagnole

Lors d’un entretien pour France Football, Rodri a exprimé son rêve de devenir un jour Ballon d’Or, une consécration qui ferait de lui le meilleur joueur du monde pour une année minimum. Mais pas certain qu’il ait besoin de cette distinction pour l’être dans la tête des fans et des observateurs de foot.


data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>



Source link

Leave a Comment