Revue de presse : la course contre la montre pour sauver Van Hool et préserver 1100 emplois


En France, c’est aujourd’hui qu’a lieu le débat à l’Assemblée nationale sur l’aide à Ukraine. Oui et pour Libération c’est l’occasion pour Emmanuel Macron à 3 mois des élections européennes de placer la question de l’Ukraine au cœur de la campagne électorale. Le chef de l’État va tenter d’obtenir un hypothétique consensus. “L’Elysée en quête d’armistice“, titre le quotidien français avec le débat. “Mais la séance s’annonce compliquée“, prévient Libé. Les partis d’oppositions s’affolent d’un supposé bellicisme du président depuis qu’il a dit ne pas exclure l’envoi de troupes en Ukraine.

Soit l’exécutif obtient un consensus, soit l’hémicycle se divise… Mais dans ce cas“, prédit encore le quotidien, “la majorité ne se gênera pas pour accuser l’opposition de faire le jeu de Poutine“. À commencer par l’extrême droite de Marine Le Pen dont le score aux européennes inquiète de plus en plus la majorité présidentielle. Selon le journal Le Monde, le Rassemblement national est désormais crédité de 31% des intentions de vote dans les sondages. Pas de quoi rassurer le camp du Président. Plus rien ne semble désormais arrêter l’extrême-droite qui mobilise, sondage après sondage, un électorat de plus en plus large.



Source link

Leave a Comment