Salwan Momika, l’incendiaire multirécidiviste du Coran, retrouvé mort en Norvège


Sa mort soudaine en Norvège où il s’était récemment retranché, après avoir sévi de longs mois durant en Suède, sa terre d’asile depuis 2018, avec une étonnante impunité, est aussi troublante que son lourd passé était sulfureux… 

Le tristement célèbre incendiaire du Noble Coran au pays des fjords, l’Irakien Salwan Momika, qui n’a eu de cesse d’attiser le brasier incandescent de la haine tout au long de 2023, multipliant les autodafés sacrilèges du Livre sacré de l’islam jusque devant des mosquées, et pendant l’Aïd al-Adha, avec une jubilation certaine, a été retrouvé mort sur le sol norvégien.

Ce redoutable pyromane de la cohésion sociale, proche de l’extrême droite suédoise, dont les provocations hautement inflammables sont allées crescendo sous l’oeil des caméras, et très indulgent de la Suède, déclenchant un tonnerre d’indignations dans le monde arabe, était pourtant placé sous l’aile protectrice des autorités du nouvel éden nordique où il avait trouvé refuge.

Salwan Momika n’embrasera plus les esprits, mais il n’a pas fini de faire parler de lui, tant les circonstances mystérieuses qui entourent son décès intriguent au plus haut point, et donnent lieux aux spéculations les plus folles sur les réseaux sociaux.



Source link

Leave a Comment