secouée par le pays de Galles, l’Irlande s’en sort et entretient ses espoirs de Grand Chelem


Malgré la résistance galloise, les Irlandais ont poursuivi leur sans faute dans le Tournoi, samedi à Dublin.

France Télévisions – Rédaction Sport


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 2 min

Josh van der Flier lors du match contre le pays de Galles, le 24 février 2024. (PAUL FAITH / AFP)

Cette Irlande est décidément au-dessus de la mêlée. Solide et méthodique comme à son habitude, le XV du Trèfle a disposé du pays de Galles (31-7), samedi 24 février à Dublin. Après leurs deux victoires inaugurales, les Irlandais ont enchaîné un troisième succès et postulent toujours pour un second Grand Chelem d’affilée. La résistance coriace des Gallois, vaillants jusqu’au bout mais trop justes pour espérer l’emporter, a un temps contrarié les plans irlandais. Les Verts ont tout de même décroché un nouveau bonus offensif après la sirène, pour conforter leur première place dans ce Tournoi des six nations.

Ce qu’il y a de bien lorsque l’on affronte cette Irlande, c’est que sa supériorité est telle qu’elle peut se permettre une deuxième période en dilettante une fois l’écart acquis à la pause (17-0). Ce qu’il y a de moins bien, c’est que malgré ce relâchement palpable, elle s’attache toujours à bien défendre et à contenir les espoirs de retour au score. Elle n’a d’ailleurs concédé que 24 points depuis le début du tournoi (personne n’a fait aussi bien depuis… l’Irlande en 2015 – avec 23 points concédés). Et ce qu’il y a d’écœurant, c’est qu’elle parvient même à trouver un second souffle insoupçonné pour asséner le coup de grâce. En l’espèce, un essai de Tadgh Beirne (80+1e, 31-7), pour sécuriser un bonus offensif heureux.

Les Irlandais ont poussé jusqu'au bout pour obtenir le point de bonus offensif et sont récompensés par un essai de Tadhg Beirne après la fin du temps réglementaire. Les hommes d'Andy Farrell continuent leur sans-faute dans le tournoi et peuvent toujours croire à un nouveau Grand Chelem. -
Journée 3 : Tadhg Beirne offre le bonus offensif aux Irlandais en fin de match

Les Irlandais ont poussé jusqu’au bout pour obtenir le point de bonus offensif et sont récompensés par un essai de Tadhg Beirne après la fin du temps réglementaire. Les hommes d’Andy Farrell continuent leur sans-faute dans le tournoi et peuvent toujours croire à un nouveau Grand Chelem. –
()

L’Irlande sortait alors d’une seconde période au mieux moyenne, où son seul fait d’armes – et pas des moindres – a été de maintenir les Gallois à flot. Elle a flanché sur un essai de pénalité après un ballon porté (42e, 17-7), entraînant un carton jaune pour Beirne, après avoir déjà craqué sur cette phase de jeu face aux Bleus. Il s’agit de l’une des rares faiblesses irlandaises, alors le XV du Poireau a eu raison d’insister dix minutes plus tard dans le secteur, près de la ligne. Mais le géant Beirne a cette fois contenu le maul dans la règle et enterré la révolte galloise (54e).

Le plus dur avait été fait dans le second acte

Passé cette frayeur, les Irlandais étaient de retour dans leur terrain de chasse naturel, les 22 mètres adverses, pour scorer à nouveau. L’essai de l’omniprésent Bundee Aki refusé à la vidéo (59e), ils ont aggravé la marque par Ciaran Frawley (66e, 24-7), qui a profité du travail de destruction de son trois-quart centre pour marquer sans opposition.

L’Irlande a alors repris un écart plus conforme au rapport de force d’un premier acte nettement dominé. Face à des Gallois accrocheurs mais acculés dans leur camp, ils ont appuyé sur un ballon porté, conclu par Dan Sheehan (21e, 10-0) puis par James Lowe en bout de ligne, après une énième séquence de pilonnage (32e, 17-0). Nettement supérieurs, les Irlandais pouvaient bien se permettre ce relâchement de la deuxième période, où ils ont gardé quelques forces en vue des deux derniers matchs. Ce sera à Londres dans deux semaines, puis face à l’Ecosse en clôture.



Source link

Leave a Comment