Tournai : la restauratrice disparue, retrouvée dans l’Escaut, victime d’un meurtre


À Tournai, le corps sans vie d’une restauratrice disparue dans la nuit de samedi à dimanche avait été retrouvé peu avant midi dans l’Escaut. Jusqu’à présent, on ignorait les circonstances du décès. Le dossier avait été mis à l’instruction. Cette après-midi, le parquet de Tournai-Mons a communiqué sur l’enquête en cours.

De nouveaux éléments ont émergé : entre autres, le fait que des projections de sang ont été retrouvées à l’intérieur du véhicule vandalisé. Celui-ci a été découvert par un riverain du boulevard Eisenhower.

Samedi soir, son compagnon a quitté les lieux vers 22h50 et est rentré au domicile du couple. Plusieurs clients étaient encore dans le restaurant. La victime est rentrée chez elle un peu plus tard dans la nuit, à la fin de son service“, a expliqué le magistrat.

Dimanche matin, à 6h36, un riverain a signalé à la police de Tournai qu’il avait découvert une voiture vandalisée le long du boulevard Eisenhower, derrière la gare de Tournai. “Ce boulevard est sur le chemin que Mme Dubois empruntait pour retourner chez elle. La police s’est rendue sur place, puis à son domicile. Son compagnon a signalé qu’elle n’était pas rentrée de la nuit, ce qui n’était pas dans son habitude. Cette disparition a immédiatement été jugée inquiétante, d’autant plus que des traces de sang ont été retrouvées dans la voiture par les enquêteurs“, a précisé Frédéric Bariseau, procureur du Roi de la division de Tournai.

Une enquête initiale pour enlèvement et séquestration avait été ouverte, avant d’être requalifiée en enquête pour meurtre. L’autopsie a également révélé que la victime a subi de graves violences ayant entraîné son décès. L’enquête devra déterminer si la restauratrice était déjà décédée au moment où son corps a été jeté dans l’Escaut.

Âgée de 47 ans, la victime avait disparu samedi soir après la fermeture de son restaurant en plein centre-ville. Sa voiture a été retrouvée dans une rue derrière la gare de Tournai, recouverte de poudre d’extincteur.

A ce stade, les policiers vont devoir retracer le trajet de la victime.

La police judiciaire a déjà interrogé des témoins et des suspects, mais aucune arrestation n’a encore eu lieu. Il y aura aussi un appel à tout témoignage qui pourrait amener des éléments. D’autres analyses sont également en cours.

 



Source link

Leave a Comment