Une architecte de 39 ans originaire d’Iran élue miss Allemagne 2024


Une femme d’origine iranienne, nommée Apameh Schoenaer installée à Berlin, a été élue “miss Allemagne” 2024.

PUBLICITÉ

Apameh Schönauer, architecte de 39 ans, et mère de deux enfants, a été couronnée samedi 24 février 2024, plus belle femme d’Allemagne lors d’un concours organisé à Europa Park, dans la ville de Rust, dans le sud-ouest de l’Allemagne. La lauréate, qui a battu ses huit concurrentes en finale, remporte un prix de 25 000 euros.

Lors de ce concours “Miss Allemagne 2024”, Apameh Schönauer a souligné son engagement en faveur des droits des femmes, notamment en Iran. “Je pense que l’Allemagne doit ouvrir un peu plus les bras et nous permettre d’être plus colorées”, a-t-elle affirmé. 

Elle a affirmé que son objectif était “d’aider les jeunes femmes à réaliser leurs rêves” et a en même temps demandé aux femmes issues de l’immigration de s’intégrer dans la société d’accueil en préservant leur culture : “J__e célèbre toujours Noël et le nouvel an iranien”.

Apameh Schönauer, militante et fondatrice d’une organisation de défense des femmes opprimées, a souligné, après avoir reçu le prix, qu’elle entendait profiter de l’occasion d’être couronnée “Miss Allemagne” pour soutenir fermement les femmes dans tous les domaines de la vie et afficher “la force inébranlable qui réside en chacun de nous”.

Apameh Schönauer, qui est née à Téhéran et a fui l’Iran avec sa famille, à l’âge de 6 ans, a confié : “N__ous sommes allés en Allemagne pour que ma sœur et moi puissions vivre en liberté. Ce n’était pas un chemin facile”.

Un jury composé de six personnes, dont Viviane Woolf (écrivaine) et Sharon Batiste (actrice), était chargé de choisir la miss de l’année. Selon les organisateurs, 15 000 femmes ont postulé pour participer à ce concours.

“Miss Allemagne”, qui était, à l’origine, un concours de beauté, a été fondamentalement modifié depuis 2019 et son règlement a été révisé.

Selon les organisateurs, les gagnantes de ce concours ne sont plus jugées sur leur apparence, mais sur leur personnalité, leur engagement individuel, leur créativité ou leur histoire de vie unique.

Tamara Schwab, de Bavière, faisait partie des participantes et vit, depuis deux ans, et demi avec un cœur artificiel. Kristina Medrjewski de Dinslaken, une autre participante au concours, souffre d’une maladie auto-immune rare et doit utiliser un fauteuil roulant en raison de la paralysie de ses membres.

“Je pense que c’est très bien que la concurrence ait autant changé”, affirme Lisa Pauss, ministre allemande du parti des Verts, dans un message vidéo. “Aujourd’hui, au lieu d’une image unilatérale de la femme, nous avons une vision de la vie des gens.”

“Ce n’est pas du tout un concours de beauté”, confie Kira Geiss, militante religieuse et fondatrice d’une association de jeunesse de la ville de Magdebourg, qui a été élue Miss Allemagne l’année dernière.

Parmi les changements appliqués au concours “Miss Allemagne”, il y a la limite d’âge de 39 ans qui a été supprimée et toutes les femmes de plus de 18 ans peuvent y participer. La gagnante ne reçoit plus de couronne et sa robe est ornée uniquement d’un ruban.



Source link

Leave a Comment